29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 18:37

 

Députés européens mobilisés contre la lapidation de Sakineh

 

La lapidation, du latin lapis (pierre), donnant le verbe lapidare, littéralement « tuer à coups de pierres » est une forme d' exécution, couramment utilisée à l'époque pré-chrétienne dans tout le bassin méditerranéen. Il s'agit de la seule méthode d'exécution par torture physique encore employée légalement au xxie siècle dans certains pays à majorité musulmane. (sources : Wikipédia)

 


Nulle intention ici de faire de la propagande anti-religion ou anti-coutumes, ni même d'opposer les cultures . Mais dans cette démarche évolutive quasi-universelle de la conscience vis-à-vis de la condition humaine, non, je ne comprends pas que l'on puisse encore pratiquer la lapidation, que l'on puisse lier torture et mort sous le langage d'une pseudo morale à deux balles ou d'une justice.

Aucune justice n'est parfaite, et la rage des mots dépasse souvent la pensée (ou pas), notamment lorsque les psychiatres (aussi à deux balles) valident la liberté des malades sexuels qui s'en prennent à nos enfants.


Mais comment peut-on pointer du doigt et de la pierre un(e) prétendu(e) criminel(le), et endosser le rôle du criminel à son tour pour faire sa loi au nom d'une religion, d'un mythe, ou d'une conviction ?

Sakineh Mohammadi Ashtiani

Sakineh Mohammadi Ashtiani en prison (à Tabriz) depuis plus de 6 ans, passible à la peine de mort car suspectée d'adultère et de complicité de meurtre...

 

 

Où est la satisfaction d'avoir rendu justice lorsque du prolongement de son bras, se projette à plusieurs reprises l'inhumanité d'infliger supplice et atrocité ? Qui plus est pour des raisons souvent liées au sexe ou à l'amour, comme si les jouissances non-conformes à certains rites sont d'apocalyptiques fautes génocidaires ?

 Du'a Khalil Aswad

Du'a Khalil Aswad (non musulmane), lapidée à mort à  17 ans à la demande de son oncle  parce qu'elle était tombée amoureuse d'un musulman.  


De notre point de vue très éloigné certes, on se révolte, on se mobilise, on ne saisi pas cette approche moralisatrice qui se veut loi, et on ne peut pas, on ne veut pas la saisir ! 

Bebarock


Partager cet article

Repost 0
Published by Be BaRock - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Gentleman W 30/12/2011 14:36

Il y a aujourd'hui sur cette planète des personnes qui vivent avec des règles d'un autre temps, une fausse justice et des règles morales très douteuses, fortement irrespectueuses de leurs propres
femmes.

Je ne peux comprendre que des hommes puissent transmettre un tel message de haine vis-à_vis des autres. Quel est leur but !

Je pense que tout cela s'appelle "inhumanité".

Be BaRock 01/01/2012 21:50



L'ignominie à ses raisons que la raison ignore...



pomponetcacahuete 30/12/2011 13:14

très juste article ...

Be BaRock 01/01/2012 21:48



Merci ^^


... Bonne année !!!



MissBavarde 30/12/2011 09:39

Effectivement il y a des horreurs encore de nos jours et la lapidation est une des pires à mon sens… je trouve ça ignoble de faire subir ça aux femmes (car il faut préciser que la plupart des
victimes sont des femmes) sous de fausses accusations… la torture ne devrait plus exister au 21ème siècle

Be BaRock 01/01/2012 21:47



T'as encore le hoquet ?



MissBavarde 30/12/2011 09:39

Effectivement il y a des horreurs encore de nos jours et la lapidation est une des pires à mon sens… je trouve ça ignoble de faire subir ça aux femmes (car il faut préciser que la plupart des
victimes sont des femmes) sous de fausses accusations… la torture ne devrait plus exister au 21ème siècle

Be BaRock 01/01/2012 21:47



Oui c'est toujours les mêmes qui trinquent... bizarre nan ?



Aizen 30/12/2011 00:36

S'ils utilisent pas ce "pretexte" ils utiliseronts autre choses...la "sciences" a souvent aussi servi de prétexte à des atrocités. Le mal ne s'éradique qu'en travaillant sa conscience. Devenir
quelqu'un de bien, ça s'apprend. Ce n'est jamais inné. C'est culturel...ce qui est mal ravage, ce qui est bon se transmet. A chacun de faire ses choix et d'assumer par la suite les conséquences de
ses actes. Gros gros bisous.

Be BaRock 30/12/2011 01:25



Oui bah ce qui m'énerve au plus au point (bon ça tu me connais) c'est que la religion est sensée rendre l'humain meilleur, compatissant, et là, au nom de leurs propres convictions ils mêlent
religions et coutumes "comdamnatoires" pour infliger le pire... c'est dégueux, ça pue... 



nana 29/12/2011 23:50

je n'ai rien à rajouter. je partage complètement ta vision des choses.

Be BaRock 30/12/2011 01:25



Oui c'est afflgeant...



Aizen 29/12/2011 21:19

Tu te rappelles comment ça se termine, l'histoire de "Romeo et Juliette"? Pourquoi shakespeare est encore un best seller à ton avis? Parce que ce qu'il raconte est toujours d'actualité. La religion
peut ne plus exister, ça ne changera rien: car le mal trouve son origine dans la nature même de l'humanité. Bisous.

Be BaRock 29/12/2011 23:06



Et c'est justement là le problème : Utiliser la "religion" pour extériosiser son propre mal...



Gaëlle 29/12/2011 20:56

Surtout que comme tu dis, souvent le seul "crime" qu'aient pu commettre ces femmes, c'est l'adultère... C'est atroce, je n'ai pas du mot.
J'ai lu récemment qu'une femme condamnée à la peine de mort pour adultère parce qu'elle avait été violée avait pu "échapper" à sa condamnation à mort en épousant son violeur... C'est quoi ce monde
?...

Be BaRock 29/12/2011 23:06



Non mais dis-moi que je rêve !!!! C'est affreux !!!