26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 09:19

Depuis le tout début , les femmes sont accusées d'être responsables des maux de l'humanité . Si Eve n'avait pas cédé à la voix mielleuse du serpent aux allures phalliques , nous viverions encore sur "l'île de la tentation" .

Alors c'est tout à fait normal qu'aujourd'hui le sexe faible doive lutter pour avoir le même salaire que les hommes , pire encore , doive se battre pour sauver son corps sale et infidèle de la lapidation . 

 

  (Je sais , comparaison anachronique et inutile , mais pas plus malsaine que les débats essentiels encore et toujours générés par l'essence même de nos vagins ... )

Et lorsque la lutte ne se conjugue pas au masculin , elle soulève discrimination-voire déshumanisation , de celles qui donnent la vie ( rien que ça ... ) .

 

 

Tous humains sommes-nous , tous égaux ...foutaise !

La polygamie est relative à la culture , la polyandrie reste rare . Un libertin  est joliment traité bourreau des coeurs  , et une libertine reste une cochonne ....

D'ailleurs , la pire insulte qu'on puisse faire à une femme c'est de la  traiter de  s.....pe , et le pire affront qu'on puisse faire à un homme c'est de le traiter de fils de p..te ou de cocu ....Encore nous les responsables ...

 

 

Mais si biensûr ! La femme , le sexe , et la religion sont intimement liés , comme la vertueuse ambition de "se marier en blanc" est encore hypocritement ancrer dans les us et coutumes des religions qui s'intéressent vicieusement à  l'hymen de la vieille-fille de 30 ans , devenue carriériste par nécessité .

Bah oui parce que , une femme qui s'occupe de ses enfants et de son mari à temps plein et une bonne épouse , une femme qui travaille et qui s'occupe de son mari et de ses enfant est courageuse , et une femme n'a pas le temps de fonder une famille est une carriériste .

 

 

Merde ! Et si le Pape était une femme ?

Peut être qu'elle au moins , ne resterait pas "frigide" devant l'épouvantable passé (présent et futur ) des "catacombes" sexuelles des prêtres ?

 

 

Comment ? Puis quoi encore !!!

La femme reste le sexe faible à affaiblir et à recadrer grâce à la Grâce des Livres "saints" . Alors les "lois" imposées par ceux-ci s'appliquent aux hommes comme aux femmes ....

   

 

 

 

....mais plus aux femmes qu'aux hommes .

 

 

 

 

 

 

Et si Dieu était une femme ?

 Naaaaan !!!! Si Dieu était une femme , elle ne laisserait certainement pas les hommes rédiger les Livres "saints" . Des hommes  qui ont eu et qui ont encore , peur des femmes ...

 

  Bebarock

Partager cet article

Repost 0
Published by Be BaRock - dans Exclusively feminine
commenter cet article

commentaires

BM 09/10/2010 11:31


oh combien d'accord....se dire qu'au nom de la religion certaines femmes vivent l'horreur..hummm ....les hommes de dieu ont tout pouvoir...surtout celui de faire le mal...


Sekhmet 26/09/2010 15:43


Mais moi j'aime ton article... enfin non j'adore ton article. Car tu y pose des questions que j'ai souvent posée :o))


Be BaRock 26/09/2010 16:38



Merci !


Je pense qu'au moins 80% des femmes pensent comme nous ...



Aizen 26/09/2010 14:59


Tu t'envoles loin dans ce billet!...

Je te dirai que c'est une vision très occidentaliste du monde que cette réalité là. Et biensûr, son influence est incontestablement des plus coriaces.

Pour te rassurer, je te dirai qu'en orient, notamment au Japon, et même si le shintô n'est pas vraiment une religion au sens propre, et ressemble plus à du chamanisme, il s'agit d'animisme, eh bien
une des divinités les plus connues et une de celles qu'on adule le plus est Amaterasu et c'est une femme.
Elle est considérée comme le soleil illuminant le monde.

Et Dieu? Quel est-il? C'est peut-être l'Univers.
Et lui ne juge ni les hommes, ni les femmes. Il prend dans ses bras extensibles l'énergie émanant de toutes choses et de toutes les créatures en ce monde...

De même, d'après les influences judéo-chrétienne, le travail est un labeur et une punition, et puisque les hommes ont été chassé du jardin d'Eden, ils doivent dorénavant en souffrir: c'est leur
punition. Le dimanche est donc considéré comme seul jour de bénédiction où l'on a le droit de se reposer grâce au seigneur...

Mais...encore une fois, par exemple au Japon, le travail lui même est considéré comme étant une bénédiction des kami. Pour qui travaille, sait maintenir sa santé et sa capacité à faire évoluer sa
dextérité. Donc on travaille, et on remercie les kami de nous en donner. Etle travail n'est pas une souffrance.

Pourquoi vivre en occident avec des rémanences malsaines, dans le péché, la mauvaise conscience et le repenti perpétuel?
Sommes nous coupable? Mais alors de quoi?

Pour nous les femmes, nous sommes alors coupable de la plus belle chose qui nous est donnée: celle de créer et de donner la vie au sein de nous même.
Je trouve que la nature est bien faite, elle est belle, parfois cruelle, mais elle vaut vraiment la peine d'être totalement assumée.

Notre condition de femme n'est pas un fardeau, il est autant de subtilité, de douceur, d'écoute, d'ambiguité, de beauté, de belles courbes, de susceptibilité, de contradiction, d'amour, de passion,
de courage, de polyvalence et de talents.

Les femmes, après tout, viennent peut-être de Vénus non?
Moi je suis fière d'être une femme, et toi aussi ça se voit. ^^

Bises et merci pour ce billet si passionné. ;-)


Be BaRock 26/09/2010 16:36



Oui d'un continent à l'autre , la femme est différement considérée . J'aime beaucoup ton commentaire , qui une fois de plus me renvoie à ton "univers " . Il faut entrevoir mon billet , plus
comme une exaspération , un coup de gueule ...Le prétexte religieux pour garder une emprise sur la femme , plus que sur l'homme ( ne soyons pas hypocrite)  est encore d'actualité dans
certains pays . Ici en Occident , on y échappe pas de toute façon , même si la femme y est plus libre ...Le jour où on ira à l'eglise sans se sentir coupable d'être enceinte sans être mariée
, d'avoir avorté parce qu'on est pas prête ...le jour où se confesser à un prêtre (homme , pas moins pecheur que moi ) ne sera plus une formalité ...alors là je parlerais d'égalité ...


Kiss ...