18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 07:01

  

 

Le 11 mai prochain  , les députés examineront  une proposition de résolution "sur l'attachement au respect des valeurs républicaines", première étape avant l'examen d'une loi sur l'interdiction totale du voile intégral :

  "Les pratiques radicales attentatoires à la dignité et à l'égalité entre les hommes et les femmes, parmi lesquelles le port d'un voile intégral, sont contraires aux valeurs de la République" 

 

Difficile d'aborder un tel sujet sans avis préconçu :

-Respecter les us et coutumes d'une religion sans heurter l'essence même de la démocratie .

-Respecter les us et coutumes d'une religion dans un pays dit laïque .

 

Parce que parfois , laïcité et démocratie ne font pas du tout bon ménage : Si certains évoquent la laïcité pour faire interdire le voile dans les écoles par exemple , les autres évoquent la démocratie pour faire valoir leur droit de porter le voile où ils le veulent , et quand ils le veulent .

 

De même ,  si certains évoquent la démocratie  pour ne pas travailler le jour de  Pâques , d'autres évoquent la laïcité pour ne pas "subir"  la crèche de Noël à chaque fin d'année dans les établissements scolaires  ...

 

Une cohabitation qui semble parfois compliquée , surtout quand on s'appuie sur les fondements de notre société .

Mais voilà , le serpent arrête net de se mordre la queue quand on parle des Droits de l'Homme .

 

Parce que  aujourd'hui , pendant que la plus part d'entre nous prennent la pilule et se dandinent dans le dernier jegging  à la mode sans se soucier de ce qu'en  pensera Dieu ,  notre conjoint , ou nos cousins  ,    environ 2000 femmes en France portent la burqa .

Une burqa qui parfois cache le regard jusqu'au bout des doigts .

 

 

Soit . La véritable question aujourd'hui n'est pas : Pourquoi ces femmes portent-elles  la burqa ,  mais plutôt :

Ont-elle fait pleinement le choix de porter le voile intégrale ? Et si oui , doit-on légiférer sur un choix qui leur est propre ? 

 

De même , comment être sûr qu'elles ont délibérément choisi de suivre cette doctrine ?

Mais aussi  :   Un conjoint , une religion ,  ont- ils le droit de "légiférer" sur un corps qui ne leur appartient pas ?

 

 

Bebarock

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Be BaRock - dans Exclusively feminine
commenter cet article

commentaires

marinadolls 18/04/2010 13:16


Très interressant ce post! J'aime beaucoup quand tu nous fais partager l'actualité. j'avais vue un débat sur "on n'est pas couché" très interressant également. Et du coup il est dur de "prendre
parti" dans un tel débat tant la question reste complexe. a vrai dire le plus important pour moi (et d'autres apparemment) serait de pouvoir dissocier les femmes contraintes de porter la burka de
celle qui ne le sont pas, afin d'agir profondément. ainsi on pourrait aider les femmes qui sont forcées à être coupé du monde de celle qui assume ce choix comme "acte religieux" (mais ça c'est pas
écrit dans le corant, c'est comme toute les religions, elles sont divisés en groupe qui la comprennent et l'adapte selon leurs convictions. quelles soit bonnes ou mauvaises....) mais voilà,
aujourd'hui on ne connaît aucune façon de pouvoir distinguer ces 2 types de femmes, et c'est là le problème (pour moi), de faire passer une loi sans en étudier très profondément la question.


Geekette 18/04/2010 10:27


Belle réflexion, mais je continue à penser que le port de la burqua est un sujet ultra-sensible et à manipuler avec des pincettes...


Be BaRock 18/04/2010 11:00



C'est sûr !!